Une newsletter ne sert pas à vendre !

Discussion informelle avec une cliente aujourd’hui. Sa société de services envisage de créer une « newsletter » diffusée tous les 2 ou 3 mois (sic !) à leurs clients B2B, en complément d’un site de contenu. Je lui demande l’objectif recherché, elle me répond « ben, les temps sont durs ; on ne peut pas se permettre de faire que du contenu, donc l’objectif de cette newsletter, c’est de vendre ! ».

Je ne suis pas d’accord : si l’objectif prioritaire et, tel que c’est formulé, immédiat, c’est de vendre, pourquoi passer du temps et de l’énergie à écrire des articles généraux en tournant autour du pot ? Dans ce cas, je suggère plutôt à l’entreprise d’envoyer des emails marketing, avec un contenu respectant les règles de base du marketing direct : une offre, un prix, une promotion, un délai et des conditions de validité.

Pour avoir une chance d’atteindre un objectif,  autant l’expliciter et l’assumer ! Cela vaut pour les organisations, comme pour les individus. Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire