Etre à l’aise à l’oral : une affaire de préparation

Vous avez entendu parler de ces skieurs, de ces pilotes, qui connaissent si bien le moindre virage de leur course, qui l’ont fait tant de fois dans leur tête, qu’ils pourraient la faire les yeux fermés ?

 

On sait que la préparation d’une épreuve sportive compte autant dans le résultat que les qualités intrinsèques de l’athlète. Être à l’aise à l’oral, c’est un peu pareil : tout est dans la préparation.

Prendre la parole en public est un exercice physique et mental, qui nécessite d’abord d’être soi-même bien préparé.

Il vous sera utile

  • de connaitre quelques techniques de concentration, de maitrise du stress, de respiration.
  • d’apprendre les règles de base pour bien utiliser sa voix, sa gestuelle (ce qu’on appelle la communication non verbale)
  • et si possible d’avoir bien dormi la veille ;-)

Mais toute cette préparation personnelle ne vous serait d’aucune utilité sans une présentation bien préparée. Le meilleur moyen de maitriser le stress de la prise de parole en public est d’avoir passé le temps nécessaire pour maitriser parfaitement le contenu de son intervention.

  • Apprenez votre introduction par cœur : c’est le meilleur moyen de réduire l’intense stress des 2 premières minutes face au public.
  • Clarifiez votre objectif pour cette présentation puis décentrez-vous : en vous mettant honnêtement à la place de vos auditeurs, analysez leurs préoccupations par rapport à votre sujet. Construisez vos messages en fonction de leur point de vue et vous pourrez anticiper la majeure partie des objections et des questions.
  • « Blindez » votre argumentation pour éviter de vous faire déstabiliser : plus vos messages sont engagés, plus les réticences du public sont fortes, plus vos arguments doivent être précis, concret et maitrisés.
  • Testez votre présentation auprès d’un tiers neutre ou, mieux, auprès d’une des personnes de l’auditoire : c’est un bon moyen d’anticiper les réactions et de vous faire un allié dans le public.
  • Répétez votre présentation : c’est le seul moyen de l’avoir parfaitement « en bouche », de maitriser sur le bout des doigts son contenu et l’enchainement des idées principales. Votre discours sera ainsi plus fluide et vous pourrez adieu aux « Euh… » et aux bégaiements qui nous font si peur ;-)

Je le constate tous les jours en formation : 80% des symptômes du stress de l’oral disparaissent quand le contenu de la préparation est maîtrisé. Alors… prenez le temps de préparer !

 

 Pour aller plus loin :

Nos formations

Renforcer l’impact de ses présentations orales :
2 jours pour préparer, structurer et animer des présentations efficaces grâce à notre méthode déposée (Méthode KCM©)

Articles liés

Pourquoi répéter vos présentations ?

4 conseils pour répéter vos présentations

Votre smartphone au service de l’efficacité de vos présentations

Pouvons-nous tous faire comme Steve Jobs ?

Quel est l’objectif de votre présentation ?

Laisser un commentaire