Parler de soi (un peu…), c’est aussi respecter l’autre !

J’assistais dernièrement à un colloque et je constatais avec effroi que la plupart des brillants chercheurs qui s’installaient derrière le micro attaquaient leur discours sans même prendre le temps de se présenter.

Était-ce dû à un vieux réflexe éducatif qui interdit de parler de soi, assimilant cela à un manque de modestie ? Ou à un ego surdimensionné qui leur faisait penser que toute l’assistance avait leur CV en tête à la simple évocation de leur nom ?

En tout cas, en ne se présentant pas un minimum on se prive d’un facteur crucial de réussite d’une  présentation : la crédibilité de l’orateur. Comment se faire entendre, si personne ne sait pas « d’où » l’on parle ?

Ne pas se présenter démontre un manque de décentration (capacité à se placer dans la perspective d’autrui) et une très faible prise en compte de l’auditoire. Mettez-vous à la place de ceux qui vous écoutent : que savent-ils de vous ? sous quel jour vous connaissent-ils ? pourquoi auraient-ils intérêt à vous écouter ? qu’est-ce qui fait que votre parole a de la valeur ? En effet, par « se présenter », je n’entends pas relater pendant de longues minutes votre pedigree et votre carrière, mais simplement préciser à quel titre et avec quelle légitimité vous prenez la parole sur un sujet. Ce doit être bref et rappeler uniquement les éléments qui légitiment votre propos : ce faisant vous vous assurez une bien meilleure attention du public.

 

Même face à un auditoire qui vous connaît, présentez-vous !

Dans l’entreprise, on me dit souvent : « Dans cette réunion, tout le monde me connaît, je n’ai pas besoin de me présenter ».  Erreur ! Nous avons tous plusieurs casquettes : responsable fonctionnel, membre d’une équipe projet, représentant du personnel, maître de stage, formateur interne…  En précisant avec quelle casquette vous vous exprimez, vous éviterez les biais de compréhension, vous légitimerez vos propos et vous permettrez à ceux qui ne vous connaîtraient pas si bien de se sentir pris en compte.

En parlant de vous en introduction à votre discours, vous montrez du respect à l’égard de vos interlocuteurs et vous vous assurez leur attention.

 

 

Laisser un commentaire