Communication : tout part du destinataire !

L’autre jour, j’assiste, au sein d’une organisation professionnelle, à une réunion de préparation d’un salon . Bien sûr, il fallait une « plaquette » pour mettre sur le stand. Oui mais que mettre dedans ? « Nos références », dit l’un ! « Nos certifications », dit l’autre ! « Je sais pas trop », dit le troisième… « Mais il faut qu’on ait une plaquette, quand même… », s’inquiète la quatrième ! Jusqu’à ce que le cinquième pose la question : « Mais que viennent chercher les visiteurs sur notre stand ? »

Ouf ! Nous étions sauvés.

Pour réussir une passe sur un terrain de sport, vous devez ajuster votre tir et verrouiller votre bras pour maitriser la trajectoire. Mais avant tout, vous devez savoir à tout instant où se trouve votre partenaire à la réception. Quand vous communiquez, c’est pareil ! Pour « viser juste », commencez par vous intéresser à votre destinataire.

Qui est-il ? Quelle est sa fonction ? son rôle dans le projet qui nous lie ? quelle est sa culture, son langage ?

Que sait-il de mon sujet ? Quels éléments dois-je lui apporter et dans quel ordre,  pour qu’il comprenne mon propos sans ambiguïté ?

Qu’en pense-t-il ? Est-il favorable au message que je viens délivrer ? si oui, pourquoi ? si non, pourquoi ? Que dois-je dire pour qu’il se sente rassuré ? qu’il soit convaincu ? qu’il passe à l’action ?

En vous intéressant à la « cible », en vous demandant ce dont a besoin votre destinataire, vous allez déterminer votre « trajectoire » et ajuster votre geste : autrement dit vous allez construire tout naturellement la structure et les arguments de votre communication !

 

Laisser un commentaire