Quelques remèdes contre le stress de la prise de parole en public

Vous devez prendre la parole pour défendre votre projet en Codir, ou pour « pitcher » devant tout un amphi de professionnels ?
Vous devez faire la présentation de l’année chez votre plus gros client ou au séminaire annuel devant « toute la boite » ?
On vous a invité à intervenir dans une conférence devant 500 personnes ?
Vous présidez l’AG de votre association et c’est à vous d’animer la séance ?

Vous êtes un peu stressé ? Vous avez le trac ? C’est normal. C’est même bon signe.

Cela signifie que vous êtes conscient des enjeux et que votre corps se prépare à donner le meilleur de vos ressources, physiques comme intellectuelles.

Voici quelques astuces pour faire de ce stress votre allié et qu’il ne vienne pas polluer votre intervention :

  1. Reconnaissez-le et accordez-lui sa valeur positive.
  2. Rendez-le concret : de quoi avez-vous peur réellement ? de paraitre trop inexpérimenté ? de bégayer ? qu’on ne vous écoute pas ? des objections ? de perdre le fil ? d’une personne en particulier ?
  3. Dépersonnalisez cette peur en la partageant avec quelqu’un qui vous donnera son regard objectif sur la situation.
  4. La peur vient de l’inconnu : limitez le nombre d’inconnues. Renseignez-vous sur les participants, le lieu, le timing, après qui vous parlerez, la configuration de la salle…
  5. Préparez avec soin le contenu de votre intervention : étudiez bien votre auditoire et sa position par rapport à votre sujet (dans notre méthode nous appelons ça « Analyser la cible »), construisez des messages clairs et percutants et « blindez » votre argumentaire.
  6. Testez votre discours auprès d’un tiers et répétez-le pour qu’il soit fluide pour vous.
Et le jour J :
  1. Anticipez pour limiter les aléas : arriver essoufflé après avoir stressé pendant 30 minutes dans les bouchons à l’idée d’être en retard n’est pas le meilleur moyen d’être zen.
  2. Relisez vos grands messages et les points-clés de votre argumentation : prendre conscience du travail effectué en amont contribuera à vous déstresser.
  3. Isolez-vous quelques minutes pour calmer votre respiration.
  4. Dites-vous que, la plupart du temps, votre stress ne se voit pas de l’extérieur : si vous avez l’occasion d’être filmé vous le vérifierez !
  5. Et surtout : lancez-vous ! (Si vous le pouvez, passez dans les premiers…) Le stress diminue après quelques minutes, et vous finirez même par vous sentir étrangement bien… Je vous le garantis.

Pour aller plus loin :

Nos formations

Renforcer l’impact de ses présentations orales :
2 jours pour préparer, structurer et animer des présentations efficaces grâce à notre méthode déposée (Méthode KCM©)

Notre service de répétition

Repetition 360 : 3 heures pour vous préparer à faire la présentation la plus efficace de votre vie

Articles liés

Pourquoi répéter vos présentations ?

4 conseils pour répéter vos présentations

Votre smartphone au service de l’efficacité de vos présentations

Être à l’aise à loral : une affaire de préparation

 

Laisser un commentaire