Etes-vous légitime pour prendre la parole ?

Ce trimestre, c’est vous qui êtes chargé de présenter les résultats de votre service. Vous vous sentez flatté de cette responsabilité, signe de reconnaissance, mais parallèlement le doute se mêle à l’appréhension de la prise de parole : vous vous demandez si vous êtes suffisamment légitime pour représenter votre service et prendre la parole au sein de cette importante réunion.

Cette crainte est bien normale et même très saine, parce qu’en effet si vous n’êtes pas perçu comme légitime, vous ne serez pas écouté. Et cette intervention pourrait rapidement devenir un moment difficile pour vous…!

Donc oui, avant chaque prise de parole, demandez-vous ce qui fait que vous êtes légitime. Identifiez les éléments concrets qui vous rendent légitime pour prendre la parole ici, maintenant et sur ce sujet. Si vous avez été désigné pour faire la présentation, c’est déjà que la ou les personnes qui vous ont choisi vous accordent leur confiance pour tenir ce rôle.

Recherchez ensuite ce qui va vous rendre légitime auprès de votre auditoire. Vous pouvez être légitime parce que vous êtes l’expert reconnu sur ce sujet, parce que vous avez travaillé sur le dossier, parce que vous avez préparé ce point avec toute l’équipe qui travaille sur le dossier, parce que vous avez passé les deux dernières semaines à faire de la veille dans le domaine…

Faire cet exercice vous permettra, dans un premier temps, de calmer votre propre stress sur le sujet. Cela vous permettra ensuite de construire une introduction percutante, dans laquelle vous saurez indiquer rapidement à votre auditoire en quoi vous êtes légitime, ce qui l’aidera à vous accorder son attention.

Exemple : Si votre objectif est de proposer une recommandation pour un outil RH, vous présenter comme consultant RH ne va pas forcément vous acheter l’attention de la DSI. En revanche, dire que vous avez piloté toute la phase de construction du cahier des charges et le recueil des besoins utilisateurs vous rend beaucoup plus légitime !

Notre conseil : soyez le plus concret possible. Un simple statut hiérarchique ou un intitulé de poste ronflant ne suffisent pas nécessairement à asseoir votre crédibilité : les éléments de votre légitimité doivent être construits par rapport à une situation précise et surtout par rapport à votre cible, les personnes à qui votre intervention s’adresse. ♦

 

 

Pour aller plus loin…

Articles liés

–        Quelques remèdes contre le stress de la prise de parole en public

–        L’introduction, ça ne sert pas à s’échauffer

–        Parler de soi (un peu…), c’est aussi respecter l’autre

–        Être à l’aise à l’oral, une affaire de préparation

Notre service de répétition

Repetition 360 : 3 heures pour vous préparer à faire la présentation la plus efficace de votre vie

Nos formations

Renforcer l’impact de ses présentations orales : 2 jours pour préparer, structurer et animer des présentations efficaces grâce à notre méthode déposée (Méthode KCM©)

Laisser un commentaire